Nous avançons avec prudence et confiance

jeudi, mai 14, 2020

Posted on

Nous avançons avec prudence et confiance

Chers membres agricoles,

Le mois d’avril a été consacré à nous assurer que votre coopérative s’adapte le mieux possible à la situation actuelle. Alors que nous pensions avoir atteint une certaine stabilité dans nos quincailleries et nos stations-service/dépanneurs, voilà que le secteur agricole subit les contrecoups des fermetures des restaurants, des hôtels et des institutions comme les écoles. Voici un portrait de la situation dans nos secteurs.

Un mois d’avril tumultueux

Du côté de la machinerie, depuis le début du mois de mai, l’horaire régulier s’applique de nouveau dans nos succursales. Après un mois d’avril difficile, nous espérons que le mois de mai sera plus favorable. Pour ce qui est de la division détail, nous avons enregistré une baisse du nombre de transactions en général, surtout dans les matériaux et une légère hausse des ventes de produits de quincaillerie. Dans les stations-service/dépanneurs, nous avons vécu une diminution importante des ventes d’essence, tandis que celles des produits de dépanneurs ont connu une baisse moins importante que l’essence, considérant que les dépanneurs étaient parmi les commerces autorisés à être ouverts le dimanche. Dans l’ensemble de la division, nous adaptons nos façons de faire et nos normes sanitaires en vigueur à la reprise graduelle de l’activité économique. Selon les régions et la taille des magasins, certains ont ajusté légèrement leurs heures d’ouverture à la hausse. Devant l’incertitude entourant la reprise des activités, nous sommes toujours à analyser la situation de chacune de nos succursales, au cas par cas, en s’assurant de la pérennité de la division.

La division agricole, plus particulièrement les élevages porcins et avicoles, se retrouve dans une situation préoccupante. La diminution du quota dans le laitier et la volaille de même que la diminution des capacités d’abattage dans les abattoirs ont évidemment affecté les ventes de cette division. La hausse du prix du porc amène un certain baume dans la tourmente actuelle, mais elle est contrebalancée par la baisse des prix de la volaille. Notre chaîne d’approvisionnement demeure stable pour les intrants à la ferme, mais nous demeurons tout de même préoccupés par la situation vécue en général par l’ensemble de nos agriculteurs, la crise actuelle rendant la rentabilité à la ferme plus difficile.

C’est pourquoi nous faisons preuve de prudence dans nos décisions et nous gardons le cap avec le projet Everest de redressement de la coopérative, dans le but d’assurer la pérennité de nos services. Nous passerons à travers cette crise et nous espérons que ce sera avec le moins de dommages possibles. L’incertitude entourant la réouverture graduelle des commerces et industries de même que les changements dans les habitudes de consommation nous obligent à encore plus de vigilance.

Être près de vous à distance

Malgré l’interdiction des rassemblements pour toute la période estivale et le fait qu’une partie de nos équipes demeurent en télétravail au cours des prochains mois, nos employés ont su faire preuve de créativité et d’innovation pour rester en contact avec vous et vous transmettre leurs conseils sur les bonnes pratiques et les nouveautés. Les webinaires développés par les divisions Machinerie et Agricole, sur des sujets très précis et variés, permettent de demeurer près de vous et de vous appuyer dans vos travaux sur la ferme… tout en restant à distance! Bravo à nos équipes!

Nous profitons de l’occasion pour vous remercier de continuer à respecter les mesures sanitaires en place dans nos différents établissements et dans les pratiques de nos professionnels pour respecter les directives gouvernementales en vigueur. Votre confiance en votre entreprise coopérative vous honore et nous vous en sommes reconnaissants.

En espérant que la saison estivale qui s’en vient sera à la hauteur de vos attentes, nous vous souhaitons un mois de mai des plus productifs dans le contexte actuel.

Le président, Denis Lévesque et le chef de la direction, Gaétan Roger